Le meeting

La Fédération Monégasque d’Athlétisme et son président S.A.S. Le Prince Albert II de Monaco s’évertuent de proposer chaque année aux nombreux publics présents au stade un spectacle sportif de qualité dans une ambiance conviviale.

Le meeting Herculis EBS de Monaco a eu lieu pour la première fois en septembre 1987 dans l’enceinte du stade Louis II, flambant neuf à l’époque. La Fédération Monégasque d’Athlétisme cherche avant tout à promouvoir l’athlétisme, le pays étant gouverné par un souverain très attaché aux valeurs sportives et mettant un point d’honneur à faire de la Principauté « un centre sportif de grande importance ». Le Prince Albert II préside lui-même la FMA depuis sa création.

Depuis son entrée dans l’lAAF Diamond League en 2010, le meeting a toujours figuré parmi l’élite mondiale, se classant meilleur meeting au monde en 2011 ainsi qu'en 2014. Herculis a même obtenu le meilleur score de tous les temps en 2015.

Le jour de l’événement, le stade Louis II accueille également les 1000m Herculis en avant-première du Meeting tandis que le traditionnel spectacle pyromélodique clôture la soirée.

Tandis que les lancers de poids féminin et masculin auront lieu le jeudi 19 juillet sur le Port Hercule de Monaco en accès libre, c’est le 20 juillet prochain à partir de 19 heures que le stade Louis II vous ouvrira ses portes pour le Meeting Herculis EBS 2018 ! 

L’édition 2017

Herculis EBS 2017 restera sans conteste l’un des plus beaux meetings de l’arène monégasque, auréolé par la présence de la star mondiale Usain Bolt, très attendu pour la dernière apparition de sa carrière en meeting !

Dans un Stade Louis-II quasi comble, les 18.007 spectateurs présents dans l’enceinte monégasque ont pu assister à un show incroyablement réussi non seulement pendant la course, mais aussi lors de l’émouvante cérémonie organisée en clôture du Meeting en l’honneur du sprinter jamaïcain.

Si la grande star du soir s’est imposée sur la ligne droite dans un temps « modeste » pour lui de 9’’95 (+0,7m/s), Usain Bolt n’était pas seul au départ du meeting. Les athlètes français ont plutôt bien tiré leur épingle du jeu. Pierre-Ambroise Bosse a pris la quatrième place du 800 m en 1’44’’72, à distance du Kényan Emmanuel Korir (1’43’’10, meilleure performance mondiale de l’année) et atteint l’objectif qu’il s’était fixé : réaliser le niveau de performance requis pour les championnats du monde. À la perche, les athlètes français présents, Axel Chapelle, Kevin Menaldo et Renaud Lavillenie, ont effacé 5,72 m sans trembler, quant à Valentin Lavillenie, il s’est malheureusement arrêté à 5,60 m. Mais après avoir fait l’impasse à 5,77 m, ils ont échoué à 5,82 m, laissant la victoire au polonais Piotr Lisek.

Nous retiendrons également la démonstration de Wayde Van Niekerk sur le tour de piste (43"73) au terme d'un magnifique duel avec Isaac Makwala, la confirmation de Mariya Lasitskene en franchissant une barre de 2,05m synonyme de nouveau record du meeting et les meilleures performances mondiales de l’année du kenyan Elijah Manongoï sur 1500 m (3’28’’80) et de l'américain Evan Jager sur 3000m Steeple (8'01"29) ! 

De son côté, Caster Semenya remportait en 1’55’’27 un des plus beaux 800m féminin de tous les temps (4 records nationaux !) qui la voyait non seulement battre le record du meeting, la meilleure performance mondiale de l’année, mais aussi son record d’Afrique du Sud.

Retrouvez les résultats de l'édition 2017